A Paray-le-Monial

L’ESM et Paray-le-Monial

A Paray-le-Monial, dans les années 1670, le Christ apparaît plusieurs fois à sainte Marguerite-Marie Alacoque, une sœur Visitandine, alors qu’elle est en adoration devant le Saint-Sacrement, en lui montrant son Cœur. Il lui délivre des messages forts qui vont résonner dans la vie et la mission de l’Église jusqu’à nos jours. Le plus célèbre sera : « Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qui n’a rien épargné jusqu’à se consumer pour leur montrer son amour ».

Fresque dans la chapelle des apparitions à Paray-le-Monial

C’est d’ailleurs lors de ces apparitions que le Christ va demander à sainte Marguerite-Marie l’instauration d’une nouvelle fête dans l’Église, la fête du Sacré-Cœur.
Paray-le-Monial est devenu un haut lieu de retraite et de pèlerinage, un sanctuaire où chaque pèlerin peut voir et toucher le côté ouvert, où chaque pèlerin comprend, comme l’a dit le Bienheureux Jean-Paul II, que la source de la nouvelle évangélisation, c’est ce Cœur qui, « ne pouvant plus contenir ce feu d’ardente charité, désire se répandre ».
Pour en savoir plus sur le message de Paray, voir le site des Sanctuaires.

C’est dans ce lieu de grâce si particulier que l’ESM Paray forme ses jeunes depuis plus de 25 ans.

 

Les locaux de l’ESM Paray

Les locaux de l’école portent le nom de Maison des Saints-Anges car pendant longtemps ils furent la demeure de la Congrégation des Soeurs des Saints-Anges.
Devenue ensuite annexe du séminaire de Paray-le-Monial avant l’arrivée de l’ESM, la maison compte trois bâtiments portant respectivement les noms de Saint-Michel, Saint-Raphaël et Saint-Gabriel.
On compte 35 chambres individuelles, cuisine, réfectoire, chepelle, bibliothèque, salle commune, foyer et salle de réunion. La salle de cours est une annexe du bâtiment Saint-Michel.

De grands travaux de réaménagement ont eu lieu en 1991 et 1992, pour donner à l’école sa forme actuelle.

Visite en images :

Retrouvez-nous aussi ici :

ou là :

FAIRE UN DON POUR NOUS SOUTENIR